Australie : Une lutte déterminée contre les drogues au volant

Australie : Une lutte déterminée contre les drogues au volant
Actualité

Australie : Une lutte déterminée contre les drogues au volant

Tout conducteur qui s’aventure sur les routes australiennes doit s’attendre à passer un test de dépistage de drogues à tout moment. En 2004, l’État du Victoria a commencé à effectuer des tests rapides de dépistage de stupéfiants DrugWipe lors de contrôles routiers aléatoires. Depuis, cette politique ferme de sensibilisation et de dissuasion a été instaurée dans tous les États. Une étude, réalisée entre 2005 et 2009 par le Centre de recherche sur les accidents de l’Université Monash dans l’État du Victoria, témoigne de son immense succès : Le nombre croissant de contrôles a entraîné une diminution du nombre de décès sur la route liés à la consommation de drogues. La proportion de résultats de test positifs lors des contrôles a également baissé.

Changement de conduite chez les consommateurs de stupéfiants

Une étude réalisée en Nouvelle-Galles du Sud deux ans seulement après le début des contrôles a démontré que la politique de dissuasion a occasionné une prise de conscience sur tout le territoire australien. Selon les résultats de l’enquête auprès des consommateurs de stupéfiants, 80 % des conducteurs interrogés savaient qu’ils pouvaient être soumis à un test de dépistage de drogues à tout moment. 61 % affirmaient qu’ils conduisaient moins souvent sous l’emprise de stupéfiants en raison des tests de dépistages de drogues pouvant être effectués durant les contrôles routiers.

97 % d’acceptation du DrugWipe®

australia_drugtesting_campaign_drugwipe

En Australie, la lutte contre les drogues au volant est menée à bien grâce à une vaste campagne médiatique : affiches, panneaux explicatifs et spots publicitaires. Ces derniers présentent de manière réaliste les dangers d’une consommation de drogues irresponsable et de prises de conscience tardives. Ce thème est omniprésent dans la conscience collective australienne. Le fait d’avoir été contrôlé ou de savoir que des proches se sont fait contrôler, dissuade de ce type de comportement. Les conducteurs ne veulent prendre aucun risque. Lors des contrôles, il arrive fréquemment que des routes entières soient bloquées et que les agents de police procèdent pour chaque automobiliste sans exception à un prélèvement d’échantillon salivaire avec DrugWipe, et ce, même en l’absence de tout soupçon. Si cet échantillon s’avère positif, un second test est effectué sur place dans un « bus de dépistage » prévu à cet effet. Si celui-ci est également positif, on prélève un échantillon salivaire qui est envoyé au laboratoire. Pour le contrôle des résultats de test rapide, l’analyse de salive est imposée en Australie. Les résultats des tests effectués sur place concordent avec ceux des analyses effectuées en laboratoire dans 96 % à 99,5 % des cas.

Des résultats rapides

Un sondage auprès des personnes contrôlées a révélé que 97 % sont satisfaites de l’équipement de test. Le test salivaire est la façon la plus facile et la moins invasive de prélever des échantillons. Cela créé une atmosphère plus détendue lors du contrôle, aussi bien pour l’agent de police que pour l’automobiliste contrôlé. Si le test de dépistage DrugWipe est si largement accepté, c’est aussi grâce à l’obtention rapide des résultats. La police de l’Australie-Méridionale a effectué un sondage auprès des personnes contrôlées : 85 % ont qualifié les 5 minutes d’attente d’acceptables et 98 % approuvent les tests de dépistage de drogues.
La police contrôle indépendamment de tout soupçon. Elle concentre son activité sur les zones à risque comme celles qui présentent une forte concentration de boîtes de nuit et de discothèques, aux alentours des rave-parties, et sur les itinéraires très fréquentés par les camions. Ainsi, de nombreux voyages sous l’emprise de stupéfiants se terminent par une poursuite pénale et d’autres accidents peuvent être évités. Dans le Queensland, plus de 50 000 tests ont été effectués au cours de l’année 2016 dont plus de 10 000 étaient positifs. Selon une étude réalisée dans le Victoria, les contrôles routiers de grande ampleur effectués grâce à DrugWipe ont contribué à la diminution des risques liés à la consommation de drogues au volant. Plus les dépistages de drogues sont importants, plus le nombre de décès lié à l’absorption de drogues se voit diminuer. Cette expérience met en avant la nécessité de développer davantage ces programmes et de renforcer la fréquence des contrôles.

DrugWipe®

En Australie, la police lutte efficacement contre la conduite sous l’emprise de stupéfiants avec DrugWipe. Les avantages :

  • test salivaire hygiénique
  • utilisation facile
  • manipulation sûre
  • précis et rapide
  • coopération accrue
  • adapté aux interventions massives
  • de
  • en
  • fr
  • es